[VIDEO] Colloque “Blockchain, société et cybersécurité” (Paris, 29 avril 2024)

Le colloque “Blockchain, société et cybersécurité” a rassemblé près de 80 participants le 29 avril 2024 à l’École militaire (Paris 7e).

La question de la confiance entre acteurs du cyberespace est aujourd’hui au centre de discussions relatives à la sécurité des systèmes d’information, au partage de données sensibles ou critiques, et à des enjeux démocratiques. Initialement, la confiance dans un système repose sur son mode d’organisation, sa technologie et son droit. Les technologies numériques sont transverses, elles touchent tous les aspects de la vie sociale, de l’action étatique mais restent en grande partie soumises à des législations extra européennes.

Les caractéristiques de la technologie de la chaîne de blocs (blockchain) semblent en faire une solution idéale pour créer de la confiance entre acteurs sans passer par une solution centralisée relevant d’autres puissances étatiques.

La Chaire Cyber et souveraineté numérique – IHEDN a organisé le 29 avril 2024, à l’École militaire (Paris 7e), le colloque “Blockchain, société et cybersécurité”.

Cet événement a eu pour objectif d’établir si et comment la chaîne de blocs constitue une solution pérenne pour des enjeux sociétaux et de cybersécurité.

Des auteurs d’articles académiques à paraître au numéro spécial “Blockchain et société” du Journal international de bioéthique et des auditeurs de la majeure Souveraineté numérique et cybersécurité (SNC) de la Session nationale de l’IHEDN, issus de disciplines variées, ont partagé leurs recherches et expertises sur ce sujet technique et actuel.

Le colloque a abordé deux thèmes principaux dans le cadre de tables-rondes :

  • Blockchain, identité et souveraineté
  • Apports de la blockchain pour la cybersécurité et la cyberdéfense

Programme

Première partie :
Blockchain, identité et souveraineté

  • “Identité décentralisée et biométrie dans l’automobile”
    Odile PANCIATICI
    Experte de la blockchain
    Co-fondatrice de Greendoy
    et
    Yves-Michel LEPORCHER
    Expert de la blockchain
    Président directeur général de Greendoy
  • “La blockchain et le défi de l’identité numérique : la technologie comme support de l’auto-souveraineté”
    Jessica EYNARD
    Maître de conférences en droit du numérique
    Co-directrice de l’International research for society institute (IRSI) et du Master Droit du numérique de l’Université de Toulouse Capitole
    Chercheuse associée à la Chaire Law, accountability and social trust in AI de l’Artificial and natural intelligence Toulouse institute (ANITI)
  • “Une stratégie pour une souveraineté européenne dans le domaine de l’IA et de la cybersécurité : la chaîne de blocs”
    Christian BYK
    Chercheur associé à l’École normale supérieure Paris-Saclay (ENS Paris-Saclay)
    Réseau UNESCO Unitwin “Gouvernance et citoyenneté à l’ère du numérique”
    Représentant de la France au Comité intergouvernemental de bioéthique de l’UNESCO
  • “Lutte contre la criminalité liée aux cryptoactifs: une autre approche de la souveraineté”
    Nicolas DUVINAGE
    Chargé de mission “Traitement de données de masse hétérogènes”
    Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN)

Seconde partie :
Les apports de la blockchain pour la cybersécurité et la cyberdéfense

  • “Cyberdéfense et blockchain : bénéfices, applications et défis”
    Nathalie DEVILLIER
    Docteure en droit
    Experte en droit de l’intelligence artificielle pour la Commission européenne (DG JUST, DG CONNECT)
    Chercheuse associée à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS)
    Auditrice de l’IHEDN (SNC5)
  • “La blockchain : un maillon de plus dans la prévention des risques cyber ?”
    Rémy OZCAN
    Président de la Fédération Française des Professionnels de la Blockchain (FFPB)
  • “Du monde physique au monde cyber : enjeux et rôle des blockchains dans la maîtrise des chaînes d’approvisionnement”
    Matthieu HUG
    Président de Tilkal
    Expert traçabilité auprès de la Commission économique pour l’Europe des Nations unies (UNECE)
    Auditeur de l’IHEDN (SNC5)
Article précédentIdentification de l’origine géographique et du genre des contributeurs aux logiciels libres et en code source ouvert : publication d’une étude financée par la Chaire